Chansonnettes

Publié le par ,,,Instantanés sourires

accordeon.JPG

 

LUI a été élevé au son de

Chansonnettes

Plus ou moins bêtes

Qu’il faut dire très vite

Surtout les soirs de fêtes

Pour voir si vous êtes

En état.

« Ah ! Pourquoi Pépita

Dans les bois m’épies-tu

Dans les bois Pépita

Pourquoi te tapis-tu ?

Tu m’épies sans pitié

C’est piteux de m’épier

De m’épier, Pépita

Pourrais-tu te passer ? »

Alors forcément, ça laisse des traces

 Au niveau de l’emploi des mots

Au niveau du niveau d’écriture

Au niveau du style proprement dit,

Et toute l’œuvre de LUI en sera imprégnée,

Vers sans pieds,

Rimes sans fonds,

Phrases sans queues

Textes sans têtes…

 

 

 

Publié dans Graphie pas bio

Commenter cet article

valerie 28/12/2010 19:24


Tu as quand même de la chance,
Moi, c'était "à la porte d'un couvent, il pleurait un moineuh!"
Ou bien la Manon sur son prunier qui faisait couper sa bosse au bossu à tel point qu'il en mourût...
Que des chansons rigolotes qui venaient d'un couvent d'ailleurs à l'origine...
Inoubliables!
La Jeanneton, on l'apprenait au village, une semeuse de blé, croyait-on...


,,,Instantanés sourires 29/12/2010 08:40



Moi j'ai toujours été dans les écoles publiques...donc je ne connais pas de chants religieux...à part le curé de Camaret, bien sur...Bises. 



Danièle 27/12/2010 15:23


Tu n'as pas précisé que cette chanson demandait un travail artistique, quand la rapidité des flux se fait!!! Il faut chanter de plus en plus vite, vous verrez!