Instant zéro

Publié le par ,,,Instantanés sourires

ciel-noir.JPG

 

10h27  LUI sort. Une bonne sœur lui donne une violente claque dans le dos. LUI crie. Et c’est de cet instant que l’on peut dater l’apparition de son immense aversion pour les voiles, les calottes, les croix, les membres du clergé et tout ce qui peut ressembler à un signe extérieur de religion.

 

11h03  On installe LUI sur un ventre tiède. LUI voit le sein tendre et chaud qu’on lui refuse. On lui propose à la place un ersatz caoutchouteux qu’il tète faute de mieux. Les premières aspirations sont catastrophiques. L’ersatz n’a ni consistance, ni chaleur, ni rien dedans puisque il n’obtient que du vide. Et l’ersatz a un arrière goût de latex trop cuit et de bisphénol qui l’inquiète profondément. Toute sa vie future il cherchera à découvrir le sein accueillant dont on le frustra ce jour là. Quelques femmes y parviendront partiellement, sans qu’il trouvât une solution durable pour sa paix intérieure et l’assouvissement de sa quête rassurante.   

 

11h05 LUI rêve qu’un jour il sera pompier ou pilote ou même psychnanalyste.   

 

 

 

 

 

Publié dans Graphie pas bio

Commenter cet article

Danièle 09/12/2010 14:49


Purée! Tes souvenirs remontent à loin... Au fait, à cet âge, le cerveau ne doit pas être très dévellopé (sauf chez toi, je m'en doute!)