G 3

Publié le par ,,,Instantanés sourires

satan-corse.JPG

 

Dans un lieu secret,

Dieu, Mahomet et Bouddha tiennent conseil.

Depuis des millénaires ils règnent sans partage

Sur la Terre et au ciel

Oublieux de leurs petits problèmes respectifs

Oublieux du comportement des curés,

Laissez venir à moi les petits enfants,

Oublieux du comportement des mollahs,

Allez femmes, taisez vous et couvrez vous,

Oublieux du Dharma, de ses enseignements

Soumettez vous et à chacun sa caste.

Mais aujourd’hui l’heure est grave.

Dans les campagnes des milliers, des millions de lutins, d’elfes,

De génies, de nymphes, de naïades, de farfadets, de kobolds,

De diablotins, d’angelots, de djinns, de gnomes, de sylphes,

De korrigans, de gorgones, de méduses, de dahus, de dragons

 Se réunissent pour crier leur colère et leur désespoir.

Comment, quand on est petit,

Exister aux yeux des grands ?  

Et là où la situation devient problématique

C’est que des moins petits s’en mêlent.

Les dieux grecs eux-mêmes, croulant sous les dettes,

Parlent sérieusement de se mettre en grève. 

Pas eux ! décident les grands du G 3 !

Imaginez que Poséidon se mette en grève !

Que deviendront nos navires

Qui ne pourront accoster ?

Si Priape se met en grève

Je connais plus d’une femme de mon entourage qui s’en plaindra !

Et Eole ! Plus de vent ?

Et son fils Sisyphe ?

S’il arrête de remonter son rocher

On dit que le soleil refuserait de se lever le matin !

Et si Hermès s’arrête ?

Plus de messages, plus de boites aux lettres,

Plus d’internet peut être ?

Et si Eros… ? Quelle tristesse !

On dit même que Zeus, leur roi, est très fâché

Et s’abstiendrait d’honorer les femmes des mortels

Pour faire des demi-dieux.

Amis du G 3, l’avenir est sombre !

Il faut employer les grands moyens.

Nous allons mettre les hommes à la diète,

Pendant quelques siècles

Laïcité obligatoire !

 Vous verrez qu’après ils reviendront

Nous manger dans la main.

Ils savent qu’ils sont mortels

Et ont peur pour demain.

C’est notre seule chance !

 

 

 

 

Publié dans Interrogations

Commenter cet article