Feu vert

Publié le par ,,,Instantanés sourires

rayon-vert.JPG

 

Mieux que le rayon vert,

Lors d’un coucher de soleil

J’ai vu ce que vous ne verrez jamais plus.

L’heure était douce,

Nous dinions tranquillement,

Dégustant un vin vieux de Patrimonio.

La mer était calme

Et rien ne nous troublait

Quand soudain, incroyable,

Un feu tricolore au sommet de la montagne.

J’ai freiné brutalement

Ne distinguant pas bien

La couleur de l’objet.

La table s’est penchée

Les assiettes sont tombées

Et ma mie s’est fâchée.

 Le serveur, accouru,

M’a fait souffler dans le ballon,

Mais c’était un vieux corse

Et je me suis méfié.

Je parle du Patrimonio,

Pas du garçon de café.

Pour nous remettre il nous a proposé

Un calva de Calvi.

Je ne lui ai rien dit.

Mais je me souviendrai du feu tricolore

De cette soirée corse.

 

 

 

 

 

Publié dans Péripéties

Commenter cet article

ANTO' 18/03/2011 06:27


tu es sur que tu ne dinais pas chez mon pote Joseph dont j'ai parlé récemment dans un article qui s'intitule "le moulin de Feliceto" ??


labaronne 17/03/2011 21:31


l'envie de rêver ou le rêve éveillé ?


roger 17/03/2011 07:21


Superbe photo, agrémentée d'un texte plein de vie.

Merci pour ce partage
Roger